Au bout des doigts, Gabriel Katz. éd Fayard

A la cave parcequ'il a (bien sûûûr...) fallu glisser une scène ou deux trop explicites pour la maison des bouquins, mais quel super bouquin !
Deux personnages principaux : Pierre, directeur du conservatoire national de Paris, désabusé, lassé, et professionnellement poussé de côté. Et Mathieu, fils d'immigré polonais vivotant dans une cité des banlieues. Enfant il a découvert la pratique du piano par un vieil homme de son immeuble, ado il est sur la corde raide : petits boulots pour aider sa mère et coups douteux avec ses copains. Son seul exhutoire, le lieu et le moment où il oublie tout : lorsqu'il joue sur les pianos des gares. C'est là que Pierre, ébloui, découvre le talent de Mathieu. Mais pas moyen de persuader le jeune homme, qui se méfie de tout et de tout le monde, de venir au conservatoire.
.... Jusqu'à ce cambriolage qui tourne mal....

Le livre a été adapté au cinéma et passe encore en ce mois de janvier . Je ne peux que vous suggérer d'aller le voir. Et ne me dites pas que c'est cousu de fil blanc : c'est ça qui est bon ! et ça fait du bien........

A

     www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19579835&cfilm=259834.html